Au fil de l’eau #2 – Bangkok & les klongs du Chao Phraya

Pour ce second article « Au fil de l’eau », nous restons en Asie, mais c’est vers la Thaïlande et l’incroyable fleuve Chao Phraya que nous nous tournons.

Le Chao Phraya est l’un des trois plus grands fleuves du pays  mais c’est surtout le plus stratégique. S’écoulant en plein cœur de la capitale thaïlandaise, le Chao Phraya est l’épine dorsale de la ville, servant à la fois d’axe de transport, de lieu de commerce ainsi que de lieu de vie pour de nombreux habitants. La rivière Chao Phraya traverse la ville du nord au sud et forme une véritable toile d’araignée à travers toute la ville.Un incroyable réseau de canaux, les klongs, s’étend jusqu’à plus de 35 kms de la ville où ils irriguent les champs de riz. Au milieu du ronron des moteurs, des klaxons et des fils de voitures, on en oublie parfois que le bateau est aussi une option pour se déplacer loin de la pollution et du brouhaha de la vie moderne. Si les balades en bateaux dans le centre séduisent principalement des touristes, de nombreux Thaïlandais utilisent quotidiennement ces « taxis » flottants pour traverser la ville lorsque le tracé des klongs le permet. Le bateau est d’ailleurs l’option la plus pratique lorsque l’on souhaite traversé de la rive est à la rive ouest pour aller jusqu’au Wat Arun, les ponts étant très éloignés et bien souvent bouchés par la circulation dense.

Si les marchés flottants ne sont plus tellement monnaie courante, la vie quotidienne des habitants reste très liée au fleuve : transports, lessive, baignade, pêche, la rivière a gardé sa place centrale malgré le développement exponentielle de la ville et de ses buildings.

Les bateaux longues queues et les barques sont les bateaux les plus utilisés pour naviguer sur les klongs. Il est cependant possible d’effectuer une croisière entre Bangkok et Ayutthaya à bord de bateaux aménagés pour naviguer sur le fleuve tels que des barges de riz réaménagées.

Les commentaires sont fermés.

x