LES CHRONIQUES DE L’ASIE CENTRALE: L’OUZBEKISTAN

L’OUZBEKISTAN, PAYS AU CARREFOUR DES CIVILISATIONS

L’Ouzbékistan, quelles émotions vous évoque ce pays ?

Pour moi l’Ouzbékistan c’est un pays de pastèques et de melons, mais aussi un pays qui a une chaleur humaine époustouflante et  des femmes d’une beauté bluffante ! Depuis mon enfance j’avais toujours entendu parler de ce pays car j’ai grandi en Asie centrale, en Kirghizie. Tous nos fruits et nos légumes venaient de la région de Ferghana , Farg’ona en ouzbek.  La vallée fertile qui se trouve à l’est de l’Ouzbékistan et qui est limitrophe avec mon pays natal.

Mais en plus de mes souvenirs d’enfance,  j’ai eu l’occasion de visiter ce pays majestueux  quand j’étais au lycée. Et j’ai découvert un pays qui était au carrefour des civilisations. Un pays qui a vu son histoire changer  à une  grande vitesse, comme d’autres pays de cette zone.  Un pays actuellement laïc mais musulman dans son passé. Cet islam est un mélange des traditions religieuses et culturelles plus anciennes avec des réminiscences de mazdéisme, de zoroastrisme, de chamanisme et de traditions liées à la vie nomade de certains endroits. Dans l’ensemble, l’Ouzbékistan pratique un islam  » light « , très tolérant et ouvert. Seulement quelques mosquées de la vallée de Ferghana sont fermées aux femmes. La tradition d’accueil et d’hospitalité est une constante en Asie centrale. Il n’est pas rare pour un voyageur de se faire inviter à manger et à dormir par l’habitant pendant plusieurs jours de suite. La règle musulmane, concernant l’hospitalité, veut que durant trois jours, on soit hébergé par l’hôte, on rencontre sa famille et ses voisins.

Voyages solidaires en Ouzbékistan :

L’Ouzbékistan est l’un des rares pays qui restait  plus ou moins ouvert  aux touristes même  à l’époque du rideau de fer. C’est sûrement dû à son passé des caravansérails de l’époque de la route de la soie qui a laissé tant des chef-d-œuvres d’architecture qui attiraient  des voyageurs de tous les coins du monde depuis toujours. L’Ouzbékistan était une étape clé de la route de la soie et le reste jusqu’à présent.

Aujourd’hui on retrouve l’offre  touristique sur l’Ouzbékistan chez presque tous les voyagistes. Evaneos n’est pas unique sur ce point-là mais l’est sur le programme de ses circuits. En effet,  Alika, notre agent local en Ouzbékistan,  engagée en développement durable de sa région a élaboré des  voyages solidaires qui passent par Mitan.

Mitan c’est un petit village situé dans le vaste et splendide district de Samarkand, à 60 km de la célèbre oasis. Peu d’étrangers connaissent ce village, éloigné des grands axes touristiques. La région, au cœur des grandes steppes, est également une terre de contrastes qui cache des sentiers secrets traversant de magnifiques villages aux maisons en pisé, où la vie semble s’être arrêtée il y a quelques siècles.

A Mitan il n’y a qu’un seul chemin de terre qui traverse le village et qui n’est parcouru que par des aksakals (anciens très respectés), chevauchant leur âne. Les villageois sont majoritairement agriculteurs (culture du coton, horticulture) et éleveurs (bétail, vers à soie, abeilles).

Le cadre est enchanteur et le contact et l’échange avec la population locale se font facilement. L’accueil toujours agréable et ouvert permet de partager avec un plaisir perceptible tous les secrets du village ouzbek et de ses habitants.

Quelques astuces à connaître avant de partir en Ouzbékistan :

Et pour finir, voici quelques astuces envoyées par Alika qui vous permettront d’échanger plus avec la population locale et comprendre mieux certains aspects de la vie ouzbek :

Le plov  – c’est le plat traditionnel ouzbek, à base de riz sauté, de carottes et de viande de boeuf ou de mouton. Il existe une centaine de recettes de plov différentes : ajout de raisin sec ou de l’ail, accompagnement de feuilles de vigne farcies ou de coings… Il est cuisiné pour chaque grande occasion ccomme pour un mariage, une circoncision ou l’accueil d’un invité dans la maison.

Assalomu-Alaïkoum (« que la paix soit avec vous ») est la forme de salutation commune à tous les pays musulmans, à laquelle vous répondez Waalaïkoum-salam (« ainsi qu’à vous-même »).

Les aksakals (« barbes blanches ») sont ceux qui dirigent les conseils de quartier ou les makhallas. Les personnes âgées jouissent d’un grand respect dans la communauté ouzbek.

Non – le pain traditionnel ouzbek est connu dans toute l’Asie centrale. Il se présente sous la forme d’une large galette ronde et plate, faite de farine de blé et saupoudrée de graines de sésame. En Asie centrale, le pain est un aliment sacré : le rituel impose au chef de la famille de rompre la galette en plusieurs morceaux, puis répartir entre les convives.

Le thé vert ou « kok tchoï » est une véritable religion, et le servir est une grande cérémonie ; il est mélangé en étant trois fois versé dans le bol traditionnel, et trois fois reversé dans la théière. On ne remplit complètement le bol d’un convive – cela signifie qu’il est temps pour lui de partir – mais plutôt servir moins et plus souvent.

Nomadement vôtre,

Sedep

1 commentaire sur “LES CHRONIQUES DE L’ASIE CENTRALE: L’OUZBEKISTAN

  1. J’ai eu la chance de découvrir l’Ouzbékistan avec l’ équipe d’Evaneos et leurs guide ultra-professionnels Dilya et Shernoza! (bravo a toutes les deux)
    après avoir parcouru une partie de l’Asie, cela restera a jamais dans ma mémoire comme étant un de mes voyages les plus extraordinaire.
    Riches en rencontres humaines ( peuples très hospitaliers), haut en couleurs , beau en histoire, merveilleux en patrimoine historique, surprenant pour ses paysages,( de la mer d’Aral à Ferghana )
    (a ne surtout pas manquées, les mosquées bleus de Kiva Boukara Samarcande ) l’art des tapis de chamellon de Boukara, les hammams, les marches et les séjours dans les camps de yourtes, le partage du plov au coin du feu de bois ,s’ont pour moi autant de souvenirs impérissables!
    Assalomu-Alaïkoum !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x