Comment rendre un voyage inoubliable ?

festival couleurs voyage inde

Pour rendre un voyage inoubliable, donnez un peu de piquant et de coloré à votre voyage en y intégrant des festivités locales ! Rien de mieux en effet ! J’ai certaines fêtes, plutôt insolites, à vous proposer, que votre appareil photo serait ravi d’immortaliser.  Voici donc un concentré des festivals les plus insolites du monde.

1-    Le festival du saut de bébés – Espagne

voyage festival espagne

Murcie, un village espagnol, a donné une nouvelle dimension aux cérémonies de « baptême ». Au cours de l’année Corpus Christi, les bébés sont fixés sur un matelas pour l’occasion. Les hommes, appelés « Colachos », déguisés en diables, saute chacun leur tour au dessus des bébés afin de les « exorciser et leur porter chance et santé ». Vous pouvez participer à cette fête chaque jeudi entre fin mai et début juin. A ce sujet, le Pape a invité les prêtres locaux à rester loin de ce rituel vieux de 400 ans.

 

2-    Le buffet des singes – Thaïlande

buffet des singes festival Thailande

Comme son nom l’indique, ce festival qui se tient dans un petit village de Thaïlande, est une fête en l’honneur des primates. Plusieurs tonnes de fruits et de légumes en tous genres sont déposées sur une plateforme en pierre géante, en l’honneur d’Hanuman, le dieu singe. Mais le moment le plus impressionnant paraît-il, c’est lorsque des hordes de singes imposent un chaos absolu en tentant d’engloutir ces piles alimentaires tout en jouant avec les spectateurs. C’est ainsi que d’année en année, cette petite province a su attirer des touristes du monde entier.

 

3-    Le festival des bébés pleureurs – Japon

festival japon

Envie de découvrir le “Naki sumo”  durant votre voyage au Japon? Venez voir la confrontation de sumos en pagnes tenant chacun dans leurs bras un bébé. Observez la réaction de ces bébés dans les bras d’hommes sur-dimensionnés, constamment effrayés par des hommes masqués.

Et oui, une fois par an, au printemps vous pouvez participer à ce festival qui a lieu dans de très nombreuses villes japonaises. Le but des festivités ? Faire pleurer les bébés, car selon la tradition japonaise, plus un bébé crie fort meilleure sera sa santé tout au long de sa vie ! Le vainqueur du festival est donc le bébé qui fond le plus en larmes. Si jamais les sumos ne s’avèrent pas assez traumatisant, le bébé le plus traumatisé des deux se verra brandi par ses parents et mitraillé de flashs. En somme, un festival à déconseiller aux personnes ne supportant pas les pleurs d’enfants.

 

4-    Le festival des couleurs – Inde

Baladez-vous au printemps (fin février –début mars) en Inde. Si, au détour d’une ruelle, un enfant vous jette de l’eau et rit, et que, les secondes d’après, un nuage de couleurs explose au dessus de vous, vous êtes tombé au milieu du festival des couleurs  Holi (aussi appelé Holaka, Phagwa, Dhulheti, Dhulandi ou Dhulendi selon les provinces). C’est le plus vieux festival hindou. Ce festival concerne tous les âges et implique toute la population. Si vous portez des vêtements fragiles évitez de vous promener dehors, il sera difficile de rester propre. Mais si au contraire, vous avez envie de faire le fête, armez-vous jusqu’aux dents de bombes à eau colorée et lancez vous dans la bataille et n’oubliez pas de lancer un « Happy Holi ! » à chaque personne touchée !

 

Vous en voyez d’autres à proposer ? Laissez un commentaire ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x