Interview blogueur : Ariane Steinmetz

Quelle est ta devise de voyage ? (la vôtre, ou la devise d’un grand sage)

« Le rire est la plus belle des langues » : qui ne comprend pas quelqu’un qui rit ??

 La rencontre de voyage la plus marquante (local, voyageur…)

Dans l’avion, direction Vilnius. J’ai fait la connaissance de Natalia, une lituanienne qui rentrait voir sa famille. Elle habitait finalement juste à côté de mon auberge de jeunesse et elle est devenue mon guide, et mon amie !

Tu as déjà pleuré à l’aéroport ?

Aéroport de Saint-Domingue. Tous mes produits de beauté ont été saisis au moment du retour : shampoings  crèmes, gel douche, maquillage, vernis… Bah oui, je reste une fille.

 Ton expérience la plus effrayante ? (celle presque digne d’un film d’horreur)

Un soir, alors qu’on venait d’intégrer une nouvelle tribu en Sierra Leone, un ami a marché sur un oursin. Seule solution ? Passer par la case « opération au cœur de la forêt ». Au programme : un savant mélange de « Dr House » et de « Charmed », version africano-tribalo-surnaturelo (ça se dit ??). Comme ça, ça ne paraît pas, mais l’atmosphère était tellement mystique que je fus soudainement frappée de mutisme (Si, si, moi).

 L’objet le plus bizarre que tu aies rapporté de voyage ?

Quand je pars en voyage, je prends les pigeons (quand ils existent) en photo pour les comparer aux pigeons français. C’est assez bizarre pour vous ?

As-tu déjà eu l’impression d’être un miraculé lors d’une expérience de voyage ?

Si vous aviez parcouru l’océan Atlantique à six sur une barque bringuebalante aussi épaisse qu’un cure-dents, que vous aviez traversé des zones cannibales en pleine forêt (évidemment sans en être informé), et que vous aviez assisté des rituels de présentation pas toujours accueillants à votre arrivée dans certaines tribus, vous vous diriez miraculé, non ?

 La pire nuit ?

A Vilnius, il fait froid (très froid) dehors. Le problème, c’est que DEDANS aussi ! Et éternelle optimiste que je suis, j’ai dormi les cheveux mouillés…  Au réveil, j’ai deviné la température approximative de ma chambre quand j’ai vu que mes cheveux étaient devenus stalactites !

En voyage, tu serais plutôt « sac-à-dos et randonnée » ou « transat et crème solaire » ?

Comme un dé, je n’ai pas qu’une seule face. J’aime changer et alterner les expériences différentes ! J’adore rencontrer les populations locales, faire face à l’imprévu, et user mes baskets. Mais le voyage c’est aussi l’occasion de se faire jalouser pour ses marques de bronzage, non ? Je ne suis pas toujours en mode « Pékin Express » !

 Qu’est-ce que tu détestes le plus en voyage ?

Repartir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x