On a testé pour vous : Okonjima en Namibie !

Florence de la team Evaneos.com a testé pour vous… une nuit dans la réserve privée d’Okonjima en Namibie.

Il est des expériences qu’on n’imagine qu’en rêve… jusqu’au jour où elles deviennent réalité !

La réserve d’Okonjima, au service des animaux

Okonjima se mérite: il ne faut pas moins de 3 portails, 23 km et 30min de trajet pour atteindre la réception de cette réserve animalière privée.

Sur le trajet, vous croisez déjà vos premiers phacochères, babouins, troupeaux d’oryx et de kudus, mais ces rencontres ne sont qu’un avant-goût de ce qui vous attend derrière le troisième portail…

Pour celles et ceux qui ne sont pas familiers avec les animaux, les oryx ressemblent vaguement à des gazelles, mais leurs longues cornes pointues et leur robe argentée les distingue. Les koudous sont de la famille des antilopes et leurs cornes s’enroulent en trois spires.

Okonjima n’est pas qu’une réserve animalière créée pour satisfaire les exigences des touristes en matière de faune. Elle est le siège d’AfriCat, une association qui a pour mission de réhabiliter des animaux en voie de disparition, comme les léopards, les guépards et les hyènes, c’est-à-dire de les renvoyer dans leur habitat naturel.

10044731656_2e604596d7_z©Caroline Granycome

Concrètement cela se traduit par des soins, des recensements et des programmes d’éducation des populations. Chaque guépard et chaque léopard recensé possède un nom et est facilement reconnaissable par le personnel des lodges. Vous pouvez même sponsoriser votre animal préféré, Okonjima s’engage alors à vous donner des informations régulières  sur son évolution !

Un hébergement de rêve

Niveau logement attendez-vous au grand luxe : si les Plain Camps sont bâtis sur une ancienne ferme, les Bush Camps ressemblent plus aux lodges tels que vous les imaginez, alors que la Bush Suite et la Villa vous donneront la sensation d’être seuls au milieu des animaux et vous offriront l’expérience d’un safari 100% privatif !

Samedi, il est 19H. Céline, l’agent local sélectionné par Evaneos, et moi arrivons dans notre Bush Suite. Quel spectacle ! Rien n’est laissé au hasard, de l’entrée secrète et décorée dans un style purement végétal et minéral, à la piscine en forme de Mokoro, en passant par le salon « indigène » et les immenses chambres circulaires, dont les baies vitrées vous assurent le spectacle permanent de la faune en activité, même sous la douche !

6587115609_a63ddf262d_z© Annie Nunan

Et voilà qu’arrivent, pour la soirée, notre chef particulier et sa serveuse, qui vont nous régaler à coups de spécialités de Namibie, comme la viande de kudu, très tendre…

Des rencontres insolites

Dimanche, il est 5H30… Quelle nuit ! Les cris des animaux m’ont maintenu en contact permanent avec la nature, alors que j’étais confortablement installée dans mon lit géant. Mais voilà l’appel téléphonique du safari… Oui, un safari combiné traque des guépards / léopards, ça se mérite ! Après un petit déjeuner rapide, un accueil chaleureux et des explications exhaustives, Mike, notre guide privé, nous emmène sur les traces des léopards, armé de son radar. Ce n’est pas évident de les trouver, mais Mike et son assistant rivalisent de prouesses de conduite pour défier le bush sauvage et nous rapprocher des bêtes…

Et la voilà, cette magnifique femelle léopard qui passe à quelques mètres de la voiture en marchant. Pourtant elle est à l’affût : nous la croiserons quelques instants plus tard en train de chasser de son territoire une autre femelle léopard qui n’avait pas encore été recensée par le personnel d’AfriCat.

Puis nous voilà nez-à-nez avec une craintive femelle guépard, qui se dépêche de finir son petit déjeuner de bébé impala avant de se faire déloger par notre femelle léopard, toujours en défense de son territoire. Et là, nous sortons de la voiture… Encadrées par Mike et son assistant, armé d’un bâton (on ne sait jamais), nous voilà à peine à quelques mètres de la dame, de quoi observer de près ses tâches et ses longues larmes noires qui descendent de ses yeux… un spectacle merveilleux s’il en est !

14610272029_5c2d39b763_z© Caroline Granycome

Vous aussi voulez traquer guépards, léopards, et apporter votre pierre à l’édifice de leur conservation ? Contactez Céline, elle vous fera découvrir ce petit coin de paradis !

Photo de couverture : ©  Ingram Publishing.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x