Itinéraire de Philippe Martineau, photographe voyageur

philippe-martineau-photographe-voyageur-evaneos

Il est des photos qui vous font voyager. Celles de Philippe Martineau en font partie. Je l’ai rencontré et vous explique pourquoi !

Philippe, tu es photographe culinaire et artistique. Comment définis-tu ton style ?

Ce n’est jamais facile de parler de son propre style, il faudrait demander aux autres ! Mais je dirais que mon travail est avant tout basé sur la lumière. Elle traverse toutes mes photos, aussi bien celles de voyage que celles culinaires.

Mon petit doigt m’a dit que tu as beaucoup roulé ta bosse, notamment au Portugal pour photographier des vignes et domaines viticoles. Quelle est l’importance du voyage dans ton travail ?

Le voyage est central dans mon travail. Le voyage dans tous les sens du terme. C’est important pour aller chercher l’inspiration. Le voyage physique c’est le plaisir de la découverte. Le voyage artistique, c’est la notion de voyage intérieur.
Mon travail commence toujours par la rencontre avec quelqu’un ou quelque chose. Ce qui m’intéresse c’est suivre l’évolution d’un personnage, c’est la notion de passage, d’un état à un autre, d’un lieu à un autre, d’une émotion à une autre.

C:\Users\Mathilde\Desktop\philippe-martineau-2.png

On retrouve tout ça dans le Portrait. A vrai dire, le portrait c’est mon moteur, mon énergie. Je vais même vous dire un secret : je travaille toutes mes photos, qu’il s’agisse d’un paysage ou d’un plat, comme un portrait !

 

Les lecteurs du blog Evaneos sont des voyageurs, mais aussi des grands gourmands qui aiment illustrer leur périple avec de belles photos de cuisine du monde. Quels conseils leur donnerais-tu pour une photo culinaire réussie ?

La photo culinaire en voyage est très différente d’une photo professionnelle en studio !

philippe-martineau-1

Je dirais qu’il y a assez peu d’intérêt à se concentrer sur l’assiette. C’est l’environnement qui est important. Prenez la table en entier, l’échoppe, allez voir les gens en cuisine. Et surtout regardez bien leurs gestes.

Et quelles sont tes destinations préférées ? pour la nourriture ?

L’Asie avec la street food ! J’ai voyagé longtemps en Asie du sud-est mais j’aimerais maintenant visiter le Japon.

philippe-martineau

J’adore aussi NYC, son idée presque enfantine de ce qu’est la ville. On trouve de tout à NY : des petits villages, des gratte-ciel, la mer, des petites rues, des grandes artères… J’ai l’impression qu’on n’en voit jamais le bout ! D’ailleurs j’y étais allé pour compléter ma série « De passage sur la terre » que j’avais commencée lors de voyages en Asie et en Amérique latine, et au final je ne l’ai jamais terminée…

Aujourd’hui, quels sont tes projets ?

Mes projets sont très variés. Je continue toujours à faire majoritairement des photos culinaires, gastronomiques et œnologiques. Mais on me demande de plus en plus des portraits, ce dont je suis ravi !

Je viens justement de terminer une série de photos pour Gault & Millau, comprenant des plats et des portraits de cuisiniers. C’est frappant de voir à quel point un plat dit beaucoup de choses sur celui qui l’a fait. C’est à la fois un paysage et un portrait !

Et en ce moment je travaille sur la redéfinition de la Charte graphique d’une grande marque de Champagne. C’est l’occasion pour moi de renouer avec la vidéo. Une autre façon de créer de la narration, de raconter une histoire.
Je poursuis aussi mon travail artistique. J’expérimente, je recherche. J’ai récemment exposé le premier opus de ma série « Combustions ».

combustions-philippe-martineau

Allez, je vous dévoile aussi mon nouveau projet, qui sera collaboratif ! L’idée est de créer une installation autour de nos objets fétiches et rituels. Je vous tiendrai au courant !

On espère bien et peut-être que vous, chers lecteurs du blog Evaneos, y serez d’ailleurs associés, ça vous dirait ?

En attendant, n’hésitez pas à visiter le site de Philippe : www.philippemartineau.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x