Street art : tour du monde des villes les plus underground

Le street art est souvent mouvant et éphémère, soumis au bon vouloir des forces publiques qui le trouvent parfois trop polémique. Il peut disparaître du jour au lendemain. C’est d’ailleurs ce qui fait sa beauté et son intérêt : profitez de l’avoir sous les yeux, il ne sera peut-être plus là demain !

On tombe souvent sur un graffiti par hasard, au détour d’une ruelle, sans vraiment le chercher. Mais si vous voulez provoquer la chance pour aller découvrir les plus belles œuvres à ciel ouvert, voici un petit guide des villes les plus célèbres tout autour du monde pour leurs murs colorés et porteurs de messages.

New York, Etats-Unis

@Axel Taferner / shutterstock

Berceau du street art, la grosse pomme a vu les premiers artistes de rue naître et se développer, sur fond de musique hip hop, dans les années 70. Aujourd’hui c’est à Bushwick, dans le quartier de Brooklyn à New York qu’il faut s’arrêter pour observer les œuvres des derniers graffeurs tendance.

Sao Paulo, Brésil

A Sao Paulo, deux formes de street art s’affrontent. Les pichaçãos, graffitis souvent assez simples mais qui ont la particularité d’être situés dans des endroits quasi inaccessibles, côtoient des grafs plus élaborés et colorés qui s’affichent fièrement sur les murs les plus visibles et exposés. De cette deuxième catégorie vous avez peut-être déjà entendu parlé des frères jumeaux Os Gemeos dont les dessins sont connus aux quatre coins du monde.

Cartagena, Colombie

La ville coloniale la plus connue de la Colombie n’a pas qu’une architecture superbe à dévoiler. Rendez-vous dans le quartier de Getsemani pour observer les derniers morceaux de street art apparus pendant la nuit. Racontant l’histoire coloniale du pays ou les traditions indigènes, ils sont le reflet de la diversité de la culture colombienne.

Londres, Angleterre

La capitale anglaise, connue pour sa culture underground, n’est pas en reste sur le street art. Elle est le berceau de street artistes à la renommée internationale comme Banksy, dont les oeuvres sont aujourd’hui évaluée à plusieurs millions d’euros. Elle a aussi vu s’affronter l’une des plus grandes querelles de street artistes entre Banksy et King Robbo, lesquels se recouvraient mutuellement leurs oeuvres au style radicalement opposé.

Londres Banksy @chrisdorney - Shutterstock.com

George town (Penang), Malaisie

Direction l’Asie, qui n’est pas non plus en reste en ce qui concerne les oeuvres de street art. A George Town en Malaisie, les artistes du monde entier se retrouvent pour créer des oeuvres souvent drôles ou poétiques.

Valparaiso, Chili

A Valpo, il n’y a pas que les briques des murs des habitations qui colorent la ville de milliers de couleurs. Le street art y est omniprésent et se laisse admirer sur tous les éléments d’architecture urbaine : escaliers, téléphériques, barres d’immeubles. De quoi passer des journées entières à rêver.

Berlin, Allemagne

Comment parler de street art sans parler de Berlin. Cette forme d’art y est présent un peu partout et vous surprendra sûrement au détour d’une ruelle. Mais l’incontournable en la matière est bien évidemment l’East Side Gallery, où vous pourrez retrouver les fresques peintes sur le mur qui séparait autrefois les côtés est et ouest de la ville.

Melbourne, Australie

Partons maintenant du côté de l’Océanie. A Melbourne il est même possible de réserver son mur grâce à un numéro affiché sur celui-ci afin de pouvoir graffer en toute tranquillité. Ce qui laisse le temps à émergence d’oeuvre de street art incomparables et à ne pas louper !

Vous connaissez d’autres villes incontournables pour leurs œuvres de street art ? Vous avez pris en photo d’autres murals incontournables ? N’hésitez pas à nous les partager en commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x