Sur la route des meilleurs cafés du monde

Les meilleurs cafés du monde : grains de café

L’arôme envoûtant d’un café brûlant peut vous transporter à l’autre bout du monde ? Vous criez au scandale à l’odeur d’un café filtre, ou pire encore, d’un café instantané ?

Pour résister à la dictature croissante de l’Americano, je vous ai préparé un tour du monde des meilleurs cafés. Brésil, Ethiopie, Mexique, Vietnam, Colombie, Guadeloupe…, où ferez-vous escale ?

La Colombie : le café des podiums

Plantations de l'un des meilleurs cafés au monde à Manizales, en Colombie

En tête de la plupart des classements, le café colombien surprend par la subtilité et la suavité de ses arômes, tantôt fruités, tantôt acidulés. Parmi les noms qui reviennent le plus souvent à la bouche des experts en caféine, on citera le Popayan, le Bucaramanga, et le Santa Marta, tous des arabicas.

La région productrice, surnommée le Triangle du café, se niche dans la Cordillère des Andes. S’étirant dans l’Ouest de la Colombie entre les villes de Pereira, Manizales et Armenia, elle offre une grande variété de paysages vallonnés : plantations de canne à sucre, flore et faune multicolores et, surtout, des plantations de café à flancs de montagne et leurs fincas à perte de vue. Le triangle du café a d’ailleurs été inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO pour son « paysage culturel » ! Une région à découvrir à pied, lors d’un magnifique voyage en Colombie.

Le Brésil : le premier producteur de café

Plantations de l'un des meilleurs cafés au Brésil (Minas Gerais)

Vous l’avez sans doute déjà vu dans les rayons et l’avez peut-être même testé : le café brésilien ! Introduit au Brésil au début du XVIIIe siècle, c’est un arabica puissant et rond, avec une tenue en bouche agréablement longue. Véritable symbole du pays, l’arabica brésilien est produit dans 17 états des 26 qui composent le Brésil.

Citons le café Bahia produit dans le Minas Gerais et réputé comme étant le meilleur du pays de la samba : un café aux notes acides, de chocolat et de caramel. Un pur délice en bouche à savourer au cours d’un voyage au Brésil !

Le café vietnamien, la surprise venue d’Asie

Les meilleurs café du monde : le café vietnamien

Dernier membre du tiercé de tête, le Vietnam est le deuxième producteur mondial de café. Et oui, l’Asie aussi est dans la compétition ! A la différence des deux Sud-Américains, le Vietnam produit du robusta, cultivé dans les hauts plateaux du centre du Vietnam, dans les environs de Dalat. Boisson nationale, le café vietnamien se consomme chaud, glacé, avec ou sans lait concentré et sucre. A toute heure de la journée et de la nuit et sur tous les petits stands de rue !

Lors d’un voyage au Vietnam, vous aurez la chance de découvrir la technique de préparation si typique du pays. On place du café moulu dans un filtre spécial en métal. Ce filtre surmonte une tasse qui se remplit progressivement et réserve une boisson chaude des plus savoureuses… A siroter en admirant la baie d’Halong par exemple ?

Le café éthiopien, entre notes florales et épicées

Les meilleurs cafés du monde : la cérémonie du café éthiopien

Vous ne le savez peut-être pas mais l’Ethiopie est le berceau du café. Produit dans les hauteurs sur plus de 400 000 hectares, le café éthiopien, surnommé « Moka », oscille entre notes florales, fruitées et épicées. Les plus réputés sont le Harrar, le Sidamo et le Yergacheffe.

Symbole de l’hospitalité en Ethiopie, il est préparé selon une cérémonie rituelle qui peut parfois prendre des heures… Ici, on ne plaisante pas avec le café ! Séchés naturellement, les grains encore verts sont lavés, grillés et pilés dans un pot d’argile chauffé par du charbon de bois. Le doux breuvage est ensuite versé dans de petites tasses sans anses.

Alors, tenté par un voyage à la découverte du café éthiopien ?

Bonus : La Guadeloupe et son café made in France

Les meilleurs cafés du monde : des grains de café verts en Guadeloupe

Vous croyiez que les Français se contentaient de boire du café ? Et non, ils en produisent également, en Guadeloupe plus exactement. Sous le soleil et le climat clément des Antilles, on produit un arabica aux notes sucrées de praline et de sucre roux. Pour le protéger du soleil, le café guadeloupéen est généralement cultivé dans l’ombre des immenses feuilles de bananiers. Malin ! Un café à déguster lors d’un voyage culinaire à la découverte de cette belle île des Caraïbes

Et si ni les arabicas ni les robustas ne sont votre tasse de thé, découvrez notre sélection des meilleurs thés du monde 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x