VOYAGE AU SULTANAT D’OMAN

Sultanat d'Oman

 

Sultanat OmanOman, terre encore vierge du tourisme de masse, est un pays à découvrir sur mesure. Des noms d’oueds, de désert, de petits ports de pêches traditionnels, d’oasis mais également de montagnes font resurgir des souvenirs impérissables.

Wadi Shaab

Wadi Shaab (@ peterp)

En arrivant à Muscat, ville véritablement ancrée entre modernité, avec ses 4×4 flambant neufs et tradition avec ses souks colorés et son port de pêche, on devine tout de suite que notre voyage sera une réussite. Deux jours plus tard, le temps de découvrir la ville, nous prenons la route vers Ras Al Hadd. Sur la piste qui traverse de petits villages-oasis et des ports de pêche, on prend le temps de se promener à travers les superbes palmeraies, de se baigner dans le Wadi Shaab, seuls au monde dans une eau turquoise, et de se reposer à l’ombre de palmiers.

Après une nuit en bivouac en bord de mer, nous partons faire un  trek de quelques heures dans le Wadi Tiwi, faille impressionnante qui plonge dans la montagne. Invités par un habitant à prendre le thé chez lui, il nous fait découvrir sa plantation de dattiers dont nous nous régalons. On est ici au cœur de l’Oman traditionnel! Arrivés à Ras Al Hadd, un spectacle incroyable nous attend. Levés au milieu de la nuit, nous observons à la lumière des torches la ponte des tortues vertes qui, péniblement, rejoignent ensuite la mer. Trois enfants d’une dizaine d’années nous rejoignent durant les quelques heures que dure notre second trek dans le Wadi Bani Khaled, ils nous font découvrir un coin de baignade où nous ne tardons pas à nous rafraichir.

Désert de Wahiba

Désert de Wahiba

Le désert de Wahiba, magnifique désert de dunes, est notre prochaine étape. La conduite sur sable s’apprend vite et nous sommes fiers de ne nous être ensablés qu’une seule fois ! Le coucher de soleil, splendide, est suivi d’une nuit réparatrice. De ma vie, je n’ai vu un ciel aussi étoilé que ce soir-là. Le lever de soleil dans l’immensité du désert vaut à lui seul le trajet !

Jebel Akhdar

Jebel Akhdar

Le Jebel Akhdar, la « montagne verte », nommée ainsi car les versants sont recouverts d’anciennes forêts de genièvres et d’oliviers sauvages, est un lieu d’une beauté exceptionnelle. Nous nous promenons des heures dans ses canyons creusés par l’érosion et lorsque l’on retrouve de la hauteur, le paysage superbe est à la fois chaotique avec ses gouffres, ses roches taillées en pics et calme avec ses villages d’altitude qui se confondent avec les pierres de la montagne.

Les derniers jours de notre voyage, nous visitons Wadi Tanuf, dernier témoignage de l’architecture omanaise médiévale, et Misfat, superbe village de montagne. Nous nous promenons à l’ombre dans les champs en terrasse  à l’écoute des sources d’eau qui coulent dans les « falajs » et irriguent l’oasis. Le Wadi Sahtan et son village Wajmah accroché à la montagne comme une citadelle imprenable avec ses cultures en terrasses est le lieu de notre dernière randonnée. A Muscat, nous flânons à nouveau dans les souks avant de quitter à regret le Sultanat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x